Qu'est-ce qu'étudier la Théologie ?

Commencer des études en théologie, c'est s'engager dans l'une des formations les plus généralistes de l'enseignement supérieur français, permettant d'approfondir certaines des questions parmi les plus importantes de la vie humaine et de nos sociétés, à l'aide d'outils critiques et historiques. La formation a hérité sa structure de son origine chrétienne : sciences exégétique (Bibles hébraïques et chrétiennes, Coran) avec les langues anciennes nécessaires à leurs études, la philosophie, l'éthique, le lien entre société et religion (histoire des religions, dialogue interreligieux, etc.), la théologie fondamentale et systématique.

La spécificité de la théologie (étymologiquement le discours sur Dieu) à l'Université de Lorraine est d'être la seule Licence de théologie non adossée directement à une confession religieuse. Si le christianisme garde une place centrale dans la formation, celle-ci est ouverte sur les autres discours religieux et en particulier l'islam et le judaïsme, à travers l'étude historique et critique de leurs textes fondateurs et des réflexions contemporaines qui en émanent. Au-delà des différences confessionnelles, c'est la question de Dieu et les discours qui cherchent à l'appréhender qui fait l'unité de la formation, et leur portée humaine, historique et sociale.

La formation se décompose en trois parties : la licence (en trois ans), le master (en deux ans) et le doctorat (en trois ans).

Découvrez le guide pédagogique 2018-2019 (programme complet, emplois du temps etc.)...

La licence :

Il s'agit d'une formation généraliste, conçue de manière progressive afin d’amener les étudiant•e•s à une connaissance approfondie des différentes disciplines qui la constituent ainsi qu’à leurs méthodologies propres : sciences exégétique, théologie systématique, histoire, philosophie, éthique, pédagogie, langues anciennes. Elle vise une mise en œuvre de la réflexion critique sur les discours religieux, leurs origines, leur fondements, leur cohérence et leur pertinence éventuelle pour aujourd'hui. Cette formation envisage également l’étude du fait religieux contemporain et son évolution au cours de l’histoire et pose les bases méthodologiques en histoire des religions. Le socle de connaissances et de compétences pluridisciplinaires acquis grâce à cette formation permet divers débouchés professionnels, des métiers de l'enseignement, de la culture et du patrimoine en passant par le travail social ou le journalisme, via des masters professionnalisants.

Ce qu'apporte une licence de théologie :

  • Un diplôme d’état en théologie
  • Pluridisciplinarité
  • Acquisition d’une solide culture générale
  • Connaissance de la Bible, du Coran et de l'histoire européenne
  • Initiation au maniement des outils et des techniques liés à la discipline
  • Mise en œuvre d’une réflexion rationnelle autour de la foi et de ses contenus
  • Développement des capacités à raisonner et à argumenter
  • Acquisition des méthodologies du travail universitaire

La théologie peut aussi être considérée comme une filière apportant des connaissances utiles pour des étudiants de filières « voisines », telles que l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie ou encore les lettres, auxquelles elle apporte un éclairage complémentaire particulièrement pertinent. Dans tous les cas, elle est source d’enrichissement culturel et se trouve apte à nourrir une réflexion personnelle sur des questions existentielles. 

Organisation de la licence :

La licence en théologie est organisée en 6 semestres, soit 3 années : L1 (1ère année de licence), L2, L3

Chaque semestre comporte un certain nombre d'UE (unités d'enseignement) totalisant une "valeur" de 30 crédits ECTS (European credits transfer system : système de validation commune à l’Union européenne). L'étudiant obtient donc sa licence, dès lors qu'il a validé 180 crédits ECTS.

Les crédits ECTS sont une sorte de monnaie commune : la licence mention théologie de l'Université de Lorraine - Metz a donc la même valeur dans n'importe quel pays de l'espace européen. Les UE sont capitalisables, c'est-à-dire qu'une fois validées, elles sont définitivement acquises, quel que soit le temps mis pour obtenir la licence. Elles sont transférables dans une autre université, française ou européenne, sous réserve d'acceptation par les équipes pédagogiques.

Les étudiants qui le souhaitent peuvent organiser leur formation au rythme de leurs possibilités, par exemple L1 en un an ou deux ans.

En L1, les étudiant•e• choisissent une mineure (2/5e de la formation) dans une autre discipline des sciences humaines, des lettres et des arts.

Licence de théologie, le diplôme :

Le diplôme obtenu, sous réserve de validation des UE et crédits ECTS, est la licence, domaine sciences humaines, arts et culture, mention théologie catholique. Un "supplément au diplôme" présentera le détail des connaissances acquises pendant la formation.Un DEUG (diplôme d'études universitaires générales) sciences humaines, arts et culture, mention théologie pourra être délivré aux étudiants ayant validé L1 et L2.